Vidkun Quisling (1887-1945)

Image non encore disponible
Pays :Norvège
Langue :norvégien
Sexe :masculin
Naissance :Fyresdal (Telemark, Norvège), 18-07-1887
Mort :citadelle d'Akershus, Oslo (Norvège), 24-10-1945
Note :
Homme politique. - Ministre président du Gouvernement national (1942-1945). - A la Libération, il est arrêté et jugé pour haute trahison, meurtre et complicité de meurtre, vol et détournement de fonds. Condamné à mort il est exécuté à la citadelle d'Akershus
Domaines :Science politique
ISNI :ISNI 0000 0001 2121 2027

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Russland und wir

    Description matérielle : In-8°, 230 p., portrait. -VIIId-
    Description : Note : [Berechtigte deutsche Ausgabe]
    Édition : Oslo : Blix Forlag , 1942

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32551261j]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Vidkun Quisling (1887-1945)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Russland und wir / Vidkun Quisling, 1942
  • In Quisling's shadow : the memoirs of Vidkun Quisling's first wife, Alexandra / by Alexandra Andreevna Voronine Yourieff with W. George Yourieff and Kirsten A. Seaver ; translated from the Norwegian original by Kirsten A. Seaver, 2007
  • GDEL
    WBI
  • BN Cat. gn.

Biographie Wikipedia

  • Vidkun Abraham Lauritz Jonnsøn Quisling prononciation est un homme politique norvégien né le 18 juillet 1887 et mort le 24 octobre 1945. Il est essentiellement connu pour avoir été le principal artisan de la collaboration avec l'occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Son nom est passé dans le langage courant en Norvège et dans le monde anglo-saxon comme synonyme de « traître ».Fils d'un pasteur de l'Église de Norvège, Vidkun Quisling fait ses armes dans l'État-major, puis voyage dans toute l'Europe dans les années 1920. Durant cette période, il contribue à plusieurs projets humanitaires menés par son compatriote Fridtjof Nansen. Il rentre en Norvège en 1929 et se lance dans la politique. De 1931 à 1933, il est ministre de la Défense au sein d'un gouvernement agrarien. Au terme de sa carrière gouvernementale, il fonde un parti d'inspiration fasciste, le Nasjonal Samling, qui réalise des scores anecdotiques lors des élections de 1933 et 1936 et reste un acteur de second plan sur la scène politique norvégienne.Le 9 avril 1940, Quisling met à profit l'invasion allemande pour s'emparer du pouvoir par un coup d'État, mais il est contraint à la démission au bout d'une semaine, faute de soutien populaire ou institutionnel. Il joue néanmoins un rôle important auprès des autorités allemandes dans les années qui suivent et dirige à partir de 1942, avec le titre de « ministre-président », un gouvernement collaborateur composé de membres du Nasjonal Samling. Après la libération de la Norvège, il est arrêté et jugé pour haute trahison, meurtre et complicité de meurtre, vol et détournement de fonds. Il est condamné à mort et exécuté à la citadelle d'Akershus le 24 octobre 1945.

Pages équivalentes