Charles-Émile Champmartin (1797-1883)

Illustration de la page Charles-Émile Champmartin (1797-1883) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Bourges (Cher), 02-03-1797
Mort :La Neuville-en-Hez (Oise), 08-1883
Note :
Peintre d'histoire et de portraits
Autres formes du nom :Charles-Émile Callande de Champmartin (1797-1883)
Charles-Émile Callende de Champmartin (1797-1883)
ISNI :ISNI 0000 0000 6661 273X

Ses activités

Peintre de l'œuvre reproduite2 documents1 document numérisé

Illustrateur2 documents

  • Le Lt Général Schneider

    Ministre de la Guerre, [estampe]

    Description matérielle : 1 est. : lithographie ; 29,5 x 27,5 cm (im.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - lithographie
    Édition : , janvier 1840
    Imprimeur : Imprimerie Lemercier
    Graveur : Hippolyte Masson (18..-1878)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb402741475]
  • [Recueil. Oeuvre de Charles-Émile Callande de Champmartin]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Peintre français. - 1797-1883
    Édition : , [19e s.]

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403870637]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Charles-Émile Callande de Champmartin (1797-1883)
  • Charles-Émile Callende de Champmartin (1797-1883)

Biographie Wikipedia

  • Charles-Émile Callande de Champmartin, né le 2 mars 1797 à Bourges et mort le 15 juillet 1883 à La Neuville-en-Hez (Oise), était un peintre français.Fils d'un couple de propriétaires, Jean Callande et Gabrielle Lemonnier, il commence à exposer au Salon dès 1819. Il doit sa réputation à ses nombreux portraits et tableaux religieux, traités avec un pinceau de sensibilité romantique.Il fut l'ami et l'élève d'Eugène Delacroix, dont il réalisa en 1840 un portrait visible au Musée Carnavalet. Un portrait d'Eugène Sue se trouve au Musée Magnin de Dijon avec trois autres toiles du même auteur. Cinq tableaux sont au Musée du Louvre et quatre autres au Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, dont un portrait du Maréchal Clausel (1835).

Pages équivalentes