Auteurs nés en 151643 documents

  • Conseiller de Joachim II de Brandebourg

  • Vice-roi des Indes portugaises de 1568 à 1571, puis de 1578 à 1581

  • Médecin, poète et philosophe. - Médecin de Maximilien II à Vienne

  • Imprimeur-libraire ; à Reims, imprimeur du cardinal de Lorraine. - Fils de l'imprimeur-libraire parisien Regnault I Chaudière et son associé dans la succession de Simon de Colines entre 1546 et 1551, parfois sous la raison "Officine Chaudière" (ou : "Officina Calderiana"). En 1549, capitaine des 300 imprimeurs figurant à la "monstre des métiers" lors de l'entrée royale d'Henri II à Paris. Épouse avant 1551 la veuve de l'imprimeur parisien Simon Higman. Établi à Reims entre 1551 et 1557 en qualité d'imprimeur du cardinal de Lorraine. Auteur de traités de grammaire et de traductions. Décédé peu avant le 27 nov. 1564. Père de l'imprimeur-libraire Guillaume I Chaudière, qui lui succède en 1564

  • Issu de la Maison de La Marck ; 1er mariage avec Jeanne d'Albret, annulé en 1546. - Fut un acteur important des conflits politiques et religieux dans la partie occidentale de l'Empire germanique ; aussi bien Érasme que certains réformés firent partie de son entourage

  • Pédagogue. - Historien. - Philologue

Auteurs morts en 151644 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 151618 documents

  • Également fondeur de caractères et imprimeur de musique. - Bourgeois de Paris. En fév. 1522, dresse avec Jean Kerbriant l'inventaire des livres de l'imprimeur-libraire Jean Jehannot. Son nom n'apparaît plus sur des impressions après 1521 mais il rachète en 1529 le matériel typographique de son beau-frère Jean Bienayse. Qualifié d'imprimeur et d'hôtelier en 1543. Encore en vie le 20 déc. 1543, date à laquelle il renonce à son bail de la maison du Heaume, rue Saint-Jacques

    Travaille en association de 1516 à 1518 avec Jean Kerbriant et en 1520-1521 avec Jean Bienayse

  • Fondeur de caractères et imprimeur-libraire. - Originaire d'Offwiller (Bas-Rhin). Artisan fondeur ("Giesser" en allemand), ce qui lui vaut son surnom, "Hans Giesser", il s'établit vers 1500 à Haguenau dont il acquiert le droit de bourgeoisie par son mariage avec la fille d'un boucher de la ville. Membre de la corporation patricienne des "Constoffler" et élu au sénat de Haguenau, il accède en 1523 à la charge trimestrielle de "maréchal", qu'il exerce à plusieurs reprises jusqu'en 1532. De juillet 1516 à janv. 1517, travaille en association avec l'imprimeur Thomas Anshelm, dans l'atelier que ce dernier établit alors à Haguenau. De 1522 à 1524, dirige l'officine de l'imprimeur de Haguenau Heinrich Gran. Après le décès de sa femme en 1532, il s'établit à Strasbourg, dont il acquiert le droit de bourgeoisie par son remariage avec la veuve de l'imprimeur Johann I Knobloch. Reprenant l'atelier de celui-ci, il publie cependant sous son nom propre, parfois avec la mention "in Officina Knoblochiana", faisant régulièrement travailler le graveur sur bois Hans Weiditz le jeune. Georg Messerschmidt, qu'il emploie en qualité de compagnon, prendra la direction de son atelier à son décès, survenu à la fin de 1538 ou en 1539

  • Variante(s) : de prénom : Salmon. - D'origine bretonne. En activité à Paris en mai 1516, il partage alors avec Jean I Petit un missel imprimé par Jean Kerbriant et Jean Adam. Décédé avant le 29 déc. 1529, date à laquelle sa veuve Jacquette Pire ou Piré se remarie. L'acte de ce mariage le qualifie d'"imprimeur à Paris"

  • Avocat puis conseiller au parlement de Paris, humaniste et éditeur. - Originaire de la région d'Orléans, ville où il poursuit des études de droit. Après un séjour en Italie, enseigne dès 1500 les lettres et le droit à Orléans et y tient pension. En 1506, reçoit chez lui Érasme, alors en route pour l'Italie. Étudie le grec. En contact avec Guillaume Budé, il quitte Orléans pour Paris en 1512. Introduit à la cour et dans les cercles humanistes, il continue à professer et exerce une activité de traducteur et d'exégète. Procure diverses éditions d'auteurs classiques ou classicisants, pour le compte de Josse Bade et d'autres imprimeurs-libraires parisiens, notamment une première édition française de Lucrèce. En 1516, épouse en secondes noces Étiennette Le Painctre, veuve de l'imprimeur-libraire parisien Jean Barbier. De cette année datent quelques éditions qu'il publie sous son propre nom en qualité de libraire. De 1518 à 1525, reste au service d'Étienne Poncher, évêque de Paris puis archevêque de Sens, qu'il accompagne dans ses ambassades, puis, de 1526 à 1530 environ, au service de Jean d'Orléans, archevêque de Toulouse. En 1529, sur ordre du chancelier Antoine Du Prat, compose un discours sur la paix de Cambrai, qui lui vaut le titre d'"historien royal". Vers 1530, entre au service de Louise de Montmorency, veuve de Gaspard de Coligny, comme précepteur de leurs trois fils, puis reste attaché, jusqu'en 1538 au moins, à la maison de l'aîné, le futur cardinal Odet de Châtillon. Décédé entre 1545 et 1555, vraisemblablement vers 1550. "Il n'est pas besoin de dire qu'il était de la religion [réformée]", note P. Bayle dans son "Dictionnaire historique et critique", mais une des lettres de N. Berauld, postérieure à l'affaire des Placards d'oct. 1534, exprime clairement ses divergences vis-à-vis du mouvement réformé

  • Autre(s) graphie(s) : Bladus Asulanus. - Imprimeur ; "stampatore camerale". - Natif d'Asola, près de Mantoue. Seul imprimeur de la "Reverenda Camera apostolica" à partir de 1535. En 1549 et 1562, travaille sur place pour les évêques respectivement de Rieti et de Foligno. Décédé en fév. 1567. Ses héritiers lui succèdent, sous la direction de sa veuve

  • Autre(s) graphie(s) : Ravanus, Petrus ; Ravani, Pietro dei ; Ravannis, de. - Imprimeur-libraire. - Originaire de Brescia. Décédé avant 1531 ; son fils Vittorio est déjà son successeur à cette date. - Associé à Melchiorre I Sessa jusqu'en 1525

  • Variante(s) de prénom : Antonius

  • Imprimeur-libraire ; libraire juré [de l'université de Paris]. - Originaire de Champagne. Licencié ès droits civil et canon. Cousin de l'imprimeur-libraire Berthold Rembolt, chez qui il travaille dès 1514 et à qui il succède à la même adresse, au début en association avec la veuve de Berthold Rembolt. Encore en activité en 1545. Beau-père des libraires Louis Begat et Denis Lescuyer

    Travaille en association avec Roger de Launay en 1516-1517

  • Imprimeur-libraire. - Natif d'Essen. Exerce la librairie à Cologne dès 1516, et l'imprimerie à partir de 1520. Peut-être apparenté à Joannes Gymnicus, imprimeur-libraire à Anvers. Décédé en 1544. Héritiers attestés en 1544-1545

Personnes ayant cessé leur activité en 151611 documents

  • Variante(s) : de prénom : Salmon. - D'origine bretonne. En activité à Paris en mai 1516, il partage alors avec Jean I Petit un missel imprimé par Jean Kerbriant et Jean Adam. Décédé avant le 29 déc. 1529, date à laquelle sa veuve Jacquette Pire ou Piré se remarie. L'acte de ce mariage le qualifie d'"imprimeur à Paris"

  • Variante(s) : de prénom : Simphorien. - Ne serait pas apparenté à l'imprimeur-libraire parisien Jean Barbier (14..-1515?). Travaille à Paris en 1516, d'après l'almanach pour 12 ans commençant en cette année, contenu dans un livre d'heures qu'il imprime pour le compte du libraire Jean de Brie. Le 29 mars 1514 (1515 nouveau style), passe un marché avec le libraire de Troyes Nicolas Le Rouge, pour qui il s'engage à "faire fondre une lettre de bourgeois à faire bréviaire". À distinguer de l'imprimeur Symphorien Barbier, en activité à Lyon entre 1556 et 1567

  • Avocat puis conseiller au parlement de Paris, humaniste et éditeur. - Originaire de la région d'Orléans, ville où il poursuit des études de droit. Après un séjour en Italie, enseigne dès 1500 les lettres et le droit à Orléans et y tient pension. En 1506, reçoit chez lui Érasme, alors en route pour l'Italie. Étudie le grec. En contact avec Guillaume Budé, il quitte Orléans pour Paris en 1512. Introduit à la cour et dans les cercles humanistes, il continue à professer et exerce une activité de traducteur et d'exégète. Procure diverses éditions d'auteurs classiques ou classicisants, pour le compte de Josse Bade et d'autres imprimeurs-libraires parisiens, notamment une première édition française de Lucrèce. En 1516, épouse en secondes noces Étiennette Le Painctre, veuve de l'imprimeur-libraire parisien Jean Barbier. De cette année datent quelques éditions qu'il publie sous son propre nom en qualité de libraire. De 1518 à 1525, reste au service d'Étienne Poncher, évêque de Paris puis archevêque de Sens, qu'il accompagne dans ses ambassades, puis, de 1526 à 1530 environ, au service de Jean d'Orléans, archevêque de Toulouse. En 1529, sur ordre du chancelier Antoine Du Prat, compose un discours sur la paix de Cambrai, qui lui vaut le titre d'"historien royal". Vers 1530, entre au service de Louise de Montmorency, veuve de Gaspard de Coligny, comme précepteur de leurs trois fils, puis reste attaché, jusqu'en 1538 au moins, à la maison de l'aîné, le futur cardinal Odet de Châtillon. Décédé entre 1545 et 1555, vraisemblablement vers 1550. "Il n'est pas besoin de dire qu'il était de la religion [réformée]", note P. Bayle dans son "Dictionnaire historique et critique", mais une des lettres de N. Berauld, postérieure à l'affaire des Placards d'oct. 1534, exprime clairement ses divergences vis-à-vis du mouvement réformé

  • Autre(s) graphie(s) : Cesaris, Robert. - Humaniste, enseignant et imprimeur-libraire. - Né avant 1470, fils d'un tonnelier de Gand. Reçu maître ès arts à l'université de Paris en 1496 ou peu avant. À son retour à Gand, en 1500, fonde une école latine dont le succès semble un moment porter ombrage à Adrien Wiele, le précepteur des fils de Philippe le Beau. Dès 1510, se lance dans l'activité d'édition à Gand. Se lie alors avec Érasme, dont il publie en sept. 1510 le discours "Concio de puero Jesu" et, en 1512/1513, le traité "De ratione studii ac legendi". À l'automne 1510, se rend de nouveau à Paris, où il se lie avec plusieurs humanistes dont Guillaume Budé et réside au collège de Tournai, dont il devient le principal. Auteur notamment en nov. 1510 d'une épître introductive à une édition latine de l'"Âne d'or" d'Apulée. Parallèlement, travaille au "praelum Caesareum" (dénomination faisant référence à sa propre activité d'imprimerie, déployée probablement au collège même de Tournai, et non à l'ancien atelier parisien de l'imprimeur d'origine allemande Pierre Caesaris, auquel on a pu supposer qu'il aurait provisoirement succédé rue Saint-Jacques), où il exécute lui-même ou fait exécuter par Georges Biermant ou Gilles de Gourmont quelques impressions pour le compte de Josse Bade, Jean I Petit et Jean Granjon. À la fin de 1512 ou au début de 1513, revient à Gand pour s'y consacrer à l'enseignement et à son activité d'édition et d'imprimerie. En 1516, abandonne son imprimerie de Gand au profit de son parent Pieter De Keysere, et se voue à l'étude du grec et du droit romain. De 1517 à 1523, tente en vain de fonder une université à Tournai. En 1517, aspire sans succès à une chaire de grec au futur collège des Trois Langues, à Louvain. À la même époque, obtient la charge de précepteur de Léopold d'Autriche, fils naturel de Maximilien. Lors de l'entrée solennelle de Charles Quint à Gand, en 1520, offre à l'empereur un livre d'heures manuscrit de sa propre composition, enluminé par sa sœur Clara. Décédé en 1532

  • À distinguer de l'imprimeur-libraire parisien Jean Gaulthier qui exerce à la même époque

  • Maître ès arts de l'université de Paris. Publie à ses frais des éditions de 1510 et 1516 imprimées par Josse Bade et Thielman I Kerver. Préface une édition non datée de l'"Aureum de peccatis capitalibus... opusculum" (Paris, vers 1510), dans laquelle il mentionne que le livre a été imprimé "caracteribus nostris" ("au moyen de nos caractères"), ce qui semble indiquer qu'il aurait possédé ou financé un matériel d'imprimerie. Éditeur de bréviaires et d'ouvrages de piété en latin jusqu'en 1530 au moins

  • Exerce à Paris sur le pont Notre-Dame jusqu'à la chute de celui-ci le 25 oct. 1499, puis au Palais de la Cité. Encore en activité en 1516. Probablement père du libraire Jean Longis, qui reprend sa marque et exerce lui aussi au Palais à partir de 1524

  • Variante(s) de prénom : Hylaire. - Peut-être d'origine flamande ou hollandaise, il serait venu à Blois à la suite de la cour du roi de France pour pratiquer le commerce de librairie. En sept. 1512, fait imprimer par Geoffroy I de Marnef à Paris une édition du "Second Livre des illustrations de Gaule et singularitez de Troye" de Jean Lemaire de Belges, secrétaire d'Anne de Bretagne et historiographe de Louis XII. Vers 1516, en association avec le libraire de Tours Jean Margerie, il publie une édition latine des coutumes de Touraine imprimée à Paris par Jacques Pouchin, qui a pu être datée parfois par erreur de 1510, 1523 ou 1528

  • Mentionné dans un acte notarié du 20 nov. 1508, établi à Tours, le qualifiant "libraire à [la paroisse] St.-Étienne [de Tours]" et concernant une obligation contractée le 19 mars 1493 auprès de l'imprimeur-libraire de Lyon Hervé Bezine et dont il reste alors redevable envers la veuve de celui-ci, Louise Fournière (Arch. dép. Indre-et-Loire, 3E 1/7). Vers 1516, en association avec le libraire de Blois Hilaire Malican, il publie une édition latine des coutumes de Touraine, imprimée à Paris par Jacques Pouchin, qu'on a parfois datée par erreur de 1510, 1523 ou 1528

Organisations créées en 15164 documents

  • Chartreuse fondée en 1516 grâce aux libéralités de Gonzalve de Cordoue. - Il ne reste plus que l'église, la sacristie, le cloître et ses dépendances

  • Institution chargée de la protection des Indiens dans l'empire colonial espagnol. Apparue dès les premiers temps de la conquête (le premier "protecteur" nommé officiellement en 1516 a été B. de Las Casas), la fonction prend surtout de l'importance à partir des Leyes Nuevas (1542) ; suspendue de 1582 à 1589 (rétablie par la Cédula du 10-01-1589), elle a subsisté jusqu'au milieu du XVIIIe siècle environ, la charge ayant également existé aux Philippines

  • Corps constitué de membres du Sénat,chargé de l'instruction publique en général

Œuvres créées en 151614 documents

Œuvres terminées en 15164 documents

Documents publiés en 1516576 documents

  • Ἐρωτήματα ♦

    Description : Note : Suit l'édition de 1512 = BP16_101922
    Sources : Renouard, ICP, II, 1302
    Édition : Paris : Gilles de Gourmont , 5 février 1516
    Auteur du texte : Manuel Chrysoloras (1350?-1415)
    Imprimeur-libraire : Gilles de Gourmont (imprimeur-libraire, 14..-15..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41875977q]
  • ♦ Σφαῖρα

    Description : Note : Texte grec, suivi de la traduction latine. - Attribué à tort au titre à Proclus le Diadoque, en réalité de Geminus Rhodius. - Adresse de G. de Gourmont (avant le 22 juin 1518) : « E regione collegij Cameracensis ». - Épître de l'édition, datée du 29 décembre, sans autres précisions. - Daté d'après la marque et l'adresse de G. de Gourmont
    Sources : Renouard, ICP, II, 1466
    Sources : Z. Haraszti, in More Books (1934), septembre, 260
    Sources : Renouard, 381 (marque de G. de Gourmont)
    Édition : Paris : Gilles de Gourmont , Sans date [circa 1516]
    Auteur prétendu du texte : Proclus (0412-0485)
    Imprimeur-libraire : Gilles de Gourmont (imprimeur-libraire, 14..-15..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41876141r]
  • Absolutissimus De octo orationis partium constructione Libellus... nuperrime... recognitus [et Giovanni SULPIZIO, De constructionis figura ♦

    Description : Note : Texte de William Lily, corrigé et remanié par Érasme d'après son avis au lecteur, daté du 30 juillet 1515. - date portée du 31 janvier 1515, en réalité 1516 n. st. (copie de l'édition de Bâle, Johann Froben, août 1515, comportant ce même avis au lecteur)
    Sources : Renouard, ICP, II, 1418
    Sources : Allen, II, 118-120
    Édition : Paris : Nicolas Crespin : Nicolas Des Prez , 31 janvier 1515 [= 1516 n.st.]
    Auteur du texte : William Lily (1468?-1522)
    Éditeur scientifique : Érasme (1469-1536)
    Imprimeur-libraire : Nicolas Crespin (libraire, 14..-15..), Nicolas Des Prez (14..-1523)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41876093q]
  • Absolutissimus De octo orationis partium constructione Libellus... nuperrime... recognitus [et Giovanni SULPIZIO, De constructionis figura ♦

    Description : Note : Suit BP16_103080. - Date au colophon sous la forme : « pridie Kalendas Ianuarias. Anno MDXVI »
    Sources : Renouard, ICP, II, 1419
    Édition : Paris : Nicolas Des Prez : Nicolas de La Barre , 31 décembre 1516
    Auteur du texte : William Lily (1468?-1522)
    Éditeur scientifique : Érasme (1469-1536)
    Imprimeur-libraire : Nicolas Des Prez (14..-1523), Nicolas de La Barre (14..-1528)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb418760942]
  • Actus Apostolorum

    Description : Sources : Renouard, ICP, II, 1273
    Édition : Paris : Jean Petit , 27 mars 1516
    Imprimeur-libraire : Jean Petit (14..-1540)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb418759484]
  • Acutissime Questiones super libros de Physica auscultatione, ab Alberto de Saxonia edite... Nicoleti Verniatis contra perversam Averrois opinionem de unitate intellectus et de anime felicitate questiones divine... Ejusdem etiam de Gravibus et levibus questio subtilissima... (Jacobo Baptista Aloisiano edente.)

    Description matérielle : In-fol. Car. goth.
    Édition : Venetiis : sumptibus heredum O. Scoti , 1516
    Auteur du texte : Albert de Saxe (1316?-1390)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb300076926]
  • Acutissime questiones super libros de Physica auscultatione, ab Alberto de Saxonia edite... Nicoleti Verniatis,... contra perversam Averrois opinionem de unitate intellectus et de anime felicitate Questiones divine, nuper castigatissime in lucem prodeuntes. Ejusdem etiam de Gravibus et levibus questio subtilissima. [Jacobo Baptista Aloisiano et Antonino Pirrho edentibus.] - "Au fol. 1 v°" : Jacobus Baptista Aloisianus,... Marco Antonio Contareno,... S. P. D. - "Au fol. 2 r°" : Questiones... Alberti de Saxonia super octo libros Physicorum Aristotelis incipiunt. - "Au fol. 82 v°" : Finis octavi et ultimi libri Physicorum magistri Alberti de Saxonia. - "Au fol. 83 r°" : Reverendissimo... domino D. Dominico Grimano... cardinali ac Aquilegiensi patriarche... Nicoletus Vernias,... plurimam commendationem. - "Au fol. 84 r°" : Questiones de pluralitate intellectus... et de anime felicitate Nicoleti Verniatis,... feliciter incipiunt. - "Au fol. 91 v°" : Nicoleti,... Questio de gravibus et levibus... - "Au fol. 93 v°" : Et sic est finis hujus questionis edite per me Nicoletum,... Revisa atque castigata per me Antoninum Pirrhum,... - "À la fin" : Venetiis, sumptibus heredum... Octaviani Scoti Modoetiensis ac sociorum, 21. augusti 1516

    Description matérielle : In-fol. à 2 col., 94 ff., car. goth., marque typogr. à la fin
    Description : Note : Le titre porte en outre un poème de Hieronymus Paternus. - 4e ouvrage d'un recueil, rel. p. de truie estampée à froid sur ais de bois, avec armoiries peintes au centre du plat supérieur
    Édition : Venetiis , 1516
    Auteur du texte : Albert de Saxe (1316?-1390), Nicoletto Vèrnia (1420?-1499)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315637290]
  • Ad divum Maximilianum Caesarem Augustum, Riccardi Bartholini de bello Norico Austriados libri duodecim. (Joachimus Vadianus edidit.)

    Description matérielle : In-4° , sign. i, A-Z, Aa-Bb
    Édition : Argentorati : ex aedibus M. Schurerii , 1516
    Éditeur scientifique : Joachim Vadian (1484-1551)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30063085j]
  • Ad emptorem... Est Opus electum nomenque Rosella [casuum]

    Description : Note : Nom de l'auteur et titre complet à l'incipit. - À l'explicit, la date : « 1515. ante cereum benedictum » (avant le 23 mars 1516, n. st. ?). - L'adresse : « sub signo ensis » est celle de J. Barbier, † en janvier 1516 (n. st.) ; voir la note de BP16_102908
    Sources : Renouard, ICP, II, 1490
    Édition : Paris : [Nicolas Bérauld ?] : les Frères de Gourmont , 1515 [= 1516 ?]
    Auteur du texte : Battista Trovamala (14..-15..?)
    Imprimeur-libraire : Nicolas Berauld (1473?-1550?), Gilles de Gourmont (imprimeur-libraire, 14..-15..), Jean de Gourmont (14..-1522?), Robert de Gourmont (imprimeur-libraire, 14..-15..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41876165r]
  • Ad honorem Domini Nostri Jesu Christi... incipiunt Hore beate Marie secundum usum Romane ecclesie

    Description : Note : Daté d'après l'almanach (1516-1530)
    Sources : Renouard, ICP, II, 1394
    Sources : Bohatta, 1010
    Édition : Paris : Gilles Hardouyn , Sans date [1516]
    Auteur du texte : Église catholique
    Imprimeur-libraire : Gilles Hardouyn (1455?-1529?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41876069v]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données