Auteurs nés en 1820808 documents

Auteurs morts en 1820389 documents

Personnes ayant débuté leur activité en 182068 documents

  • Libraire. - Natif de Paris. A été d'abord commis de librairie. Breveté libraire le 20 juin 1820. Se qualifie "acquéreur du fonds de M. [Jean-Jacques] Lefèvre" sur les catalogues de sa propre librairie de nov. 1827 à janv. 1830. En mai 1828, le libraire Charles Béchet rachète ses assortiments et sa librairie de détail et lui succède quai des Augustins, n° 59 ; Aimé André se transfère alors quai Malaquais et rue Christine. David Olmer est breveté libraire en sa succession le 27 mai 1858. Décédé à Bièvres (Essonne) en juin 1865

  • Libraire-éditeur. - Né à Paris. Fils de l'imprimeur-libraire parisien François I Belin (1748-1808) ; frère des libraires Léonard-François Belin dit Belin-Leprieur (1781-1855) et Auguste-Jean Belin dit Belin-Mandar (1786-1851) ainsi que du papetier et imprimeur Thermidor-Alexandre dit Théophile Belin (1794-18..). Breveté libraire à Paris le 18 sept. 1820. Exerce avec le libraire Clément Thiériot (1790?-1843) jusqu'en 1826. Pour cause de mésentente, leur association est alors rompue et D.-F. Belin continue d'exercer à l'emplacement où était établi leur magasin. En faillite le 7 déc. 1830. Exerce sous les raisons "Librairie d'éducation et de piété" ou "Librairie de la jeunesse". Ne semble plus en activité après 1845. Décédé à Paris en avril 1854

    Travaille en association avec le libraire parisien Clément Thiériot de 1820 à 1826

  • Libraire ; éditeur de cartes géographiques et marines ; imprimeur lithographe. - D'abord sergent dans les armées napoléoniennes, démobilisé à Toulon. Breveté libraire le 26 mai 1820 à Toulon. Rachète le fonds du libraire Gaspard Perrin à Marseille dès le 29 janv. 1820 puis le revend à Jean-Gaspard Kohn, lui aussi libraire à Marseille, le 23 déc. 1824. Également publiciste et auteur de plusieurs ouvrages, dont "L'Ermite toulonnais...", publié en 1828 sous le pseudonyme "M. B." Propriétaire d'une imprimerie dont il confie la direction à l'imprimeur André Baume à partir de 1830, puis à la veuve de celui-ci à partir de 1845. Encore en activité en 1865 bien qu'il semble ne plus posséder d'imprimerie à cette date. Adepte du spiritisme à la fin de sa vie. Une "Mme Bellue", née Fanny-Caroline-Aspasie-Angélique Guiguet, vraisemblablement sa femme, est brevetée libraire à Marseille le 7 sept. 1836 et y exerce encore vers 1848. Son fils Jean-Gaspard-Marius Bellue (1822-18..), encore employé chez lui à Toulon en 1844, est breveté libraire et s'établit à Marseille le 31 mai 1845

  • Autre(s) graphie(s) : Bintôt. - Imprimeur-libraire. - Originaire d'Haudivillers (Oise). En activité à Besançon à partir de 1820. Il ne sera reçu imprimeur qu'en 1840 par acquisition du brevet d'Antoine Montarsolo et de Jean-Nicolas Petit. Condamné à une forte amende en mai 1823 pour avoir vendu "L'Éloge de M. Demandré" imprimé par Jean-Baptiste-Alexis-Antoine Joly de Dole. Semble avoir exercé à Saint-Claude (Jura) en 1843 et à Rio de Janeiro en 1845. Son fils Auguste Bintot est breveté libraire dès le 18 déc. 1822

  • Imprimeur-libraire ; relieur ; imprimeur lithographe. - Né à Sélestat (Bas-Rhin), fils d'un charpentier. Breveté libraire à Sélestat le 20 nov. 1820, il exerce à Altkirch (Haut-Rhin) dès 1821. Un nouveau brevet de libraire lui est octroyé le 24 janv. 1824 pour Altkirch, en échange du précédent, annulé. Vend des ouvrages en allemand, des manuels scolaires. Pratique et enseigne également la reliure. Exerce sous les raisons : "B. Böhrer Buchhändler und Buchbinder", "Lithographie et librairie de Bt. Boehrer" ou "Boerer". Breveté imprimeur lithographe le 17 sept. 1837. Imprime en 1841-1842 "Altkirch et ses environs...", album de lithographies de Charles Goutzwiller. En 1848, lithographie et vend des planches coloriées (qualifiées d'antisémites par D. Lerch) relatant le pillage la même année du village juif de Dürmenach. Se démet de ses brevets le 21 déc. 1855 au profit de son fils Benoît-Nicolas-Jules Böhrer (1830-18..). Décédé en juillet 1860, dit alors âgé de 66 ans

  • Libraire ; éditeur ; auteur ; journaliste. - Né à Paris. Fils cadet de l'imprimeur-libraire parisien Martin Bossange (1765-1865), frère du libraire Hector Bossange (1795-1884). Fait ses études au lycée Napoléon à Paris. Formé au métier de libraire en travaillant pour son père à Londres. Breveté libraire à Paris le 14 mars 1820, en même temps que son frère Hector, avec lequel il s'associe. Exercent ensemble dès 1820 sous la raison "Bossange frères". Publie en 1821 une notice sur la vie et les écrits de Constantin-François de Chassebœuf Volney. En difficultés financières dès 1827, il fait faillite le 4 juin 1830. Se retire progressivement de la librairie, laissant son frère seul après 1834. Publie en 1832 un essai, "Des crimes et des peines capitales", puis des pièces de théâtre en collaboration avec Frédéric Soulié dont "La Famille de Lusigny". En 1847, prend la direction du théâtre des Nouveautés. Écrit également pour la presse. Nommé secrétaire général de la Compagnie des chemins de fer de l'Est vers 1850. Son brevet de libraire n'est annulé qu'en déc. 1860. Décédé en janv. 1862 à Maisons-sur-Seine (aujourd'hui Maisons-Laffitte, Yvelines)

    Travaille en association avec son frère Hector de 1820 à 1834 au moins

  • Maison d'édition fondée par les deux fils de l'imprimeur-libraire parisien Martin Bossange (1765-1865) : Hector Bossange (1795-1884), l'aîné, et Adolphe Bossange (1797-1862), le cadet, tous deux brevetés libraires le 14 mars 1820. Exercent ensemble à Paris de 1820 à 1834 au moins sous la raison "Bossange frères". Adolphe se retire du commerce de la librairie après 1834 et laisse son frère exercer seul, ou en association avec son père ou son fils Gustave

  • Libraire. - Breveté libraire le 20 juin 1820. Tient un cabinet littéraire. Est également costumier. Veuve attestée en 1829. Son fils Élie-Jacques Bourotte est breveté en sa succession le 20 avril 1829

  • Faussaire. - Actif à Smyrne et sur l'île de Syros dans les années 1820

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur de l'évêché [de Rodez] (1823) ; imprimeur de la préfecture de l'Aveyron. - Né à Rodez le 29 juin 1793 d'après l'état civil municipal. Fils de l'imprimeur-libraire de Rodez Louis-Blaise Carrère (1764-1820). Diplômé de l'École normale supérieure (1810-1811). Breveté imprimeur le 16 oct. 1820 et libraire le 20 nov. 1820 en succession de son père, décédé le 17 sept. précédent. Imprime notamment le périodique "Feuille villageoise de l'Aveyron". Maire de Rodez du 8 déc. 1849 au 10 déc.1852. Transmet le 1er mars 1862 ses deux brevets à son fils aîné Félix-Émile Carrère. Les dernières publications conservées à l'adresse de "P. B. Carrère" datent de 1863. Décédé à Rodez en nov. 1864, dit alors âgé de 71 ans

Personnes ayant cessé leur activité en 182041 documents

  • Imprimeur-libraire ; essayiste, poète et philosophe. - Exerce à ses débuts avec son père, l'imprimeur-libraire de Lyon Hugues-Jean Ballanche. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Cède son imprimerie en 1814 à Mathieu-Placide Rusand pour la somme de 60 000 francs. Se démet de son brevet d'imprimeur dès le 30 sept. 1820 en faveur de Zacharie Durand. Membre de l'Académie française (élu en 1842)

  • Imprimeur-libraire et papetier ; imprimeur du Roi ; du collège [de Limoges] ; de la garde nationale (1790-1792) ; de la Société populaire (1793-1794) ; de monseigneur l'évêque (1807) ; du département [de la Haute-Vienne] (1814) ; du Roi et du clergé (1814). - Fils et successeur de l'imprimeur-libraire de Limoges Martial Barbou. Après des études au collège de Juilly, il se forme chez ses cousins Barbou à Paris. Libraire dès 1784, il est reçu imprimeur par arrêt du Conseil du 11 juin 1785. Continue d'imprimer à partir de 1785 le "Calendrier ecclésiastique et civil du Limousin", et dès 1788 édite l'"Indicateur du diocèse et de la généralité de Limoges". Choisi parmi ses collègues imprimeurs le 23 fév. 1789 pour être député à l'assemblée du Tiers État du Limousin et participer à la rédaction du cahier de doléances. Ayant subi de lourdes pertes lors de l'incendie de son quartier le 6 sept. 1790, il reçoit une indemnité. Demande en vain à se faire attribuer les impressions du département de la Haute-Vienne (sept. 1790). Capitaine de son district (1789) puis colonel de la garde nationale à Limoges (1790-1792). Administrateur de l'hôpital de Limoges (1791-1793). Acquéreur de plusieurs biens nationaux dont l'ancien couvent des Feuillants, où il installe son imprimerie de 1791 à 1806. En 1793- 1794, publie notamment le "Journal du département de la Haute-Vienne". Exerce aussi sous la raison "Imprimerie républicaine" en 1793-1794. Franc-maçon sous le Consulat et l'Empire. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 5 août 1818). Atteint d'une maladie cérébrale, il se fait interdire d'exercice au profit de sa femme (qui a pris la direction de ses affaires dès 1817) par jugement du 12 juillet 1819. Décédé en 1820. Ses fils Prosper et Henri Barbou, devenus majeurs, reprennent la librairie en 1821

  • Autre(s) graphie(s) : Batilliot (fils) jeune ; Batillot jeune. - Libraire ; au Cap-Français, imprimeur des commissaires nationaux civils (1792) ; de la municipalité et du gouvernement (1792). - Semble avoir d'abord exercé au Cap-Français (auj. Cap-Haïtien) comme libraire (en compagnie d'un frère) avant juillet 1788, puis à partir de 1790 comme imprimeur sous la raison : "Batilliot jeune" ou "Batilliot et compagnie". Publie le "Moniteur général de la partie française de Saint-Domingue" du 15 nov. 1791 au 20 juin 1793. De retour à Paris, travaille de 1795 environ à oct. 1800 avec son frère aîné sous la raison : "Batilliot frères". Breveté libraire à Paris le 1er oct. 1812 (brevet renouvelé le 24 mars 1820). N'exerce plus à la date du 7 mai 1821, n'ayant pas retiré son brevet renouvelé. Jean-Jacques Naudin est breveté libraire en sa succession le 17 juin 1823. Pierre-Louis-Sauveur Batilliot décède à Paris en août 1841

  • Imprimeur-libraire ; imprimeur du département de Vaucluse (1792-1799). - Dit âgé de 46 ans lors du recensement de 1793. Tient également cabinet de lecture. Breveté imprimeur le 20 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816) et libraire le 1er janv. 1813 (brevet renouvelé le 1er août 1818). Décédé à Avignon le 16 déc. 1820 sans héritiers directs, d'après une lettre du préfet de Vaucluse en date du 5 janv. 1821

  • Imprimeur-libraire. - Exerce l'imprimerie à Marseille à partir de 1798-1799 (an VII) au plus tard. Épouse Marie-Marguerite Richier le 24 déc. 1794. Exerce en 1810 sous la raison "Bertrand père et fils". Breveté imprimeur à Marseille le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 20 nov. 1818) et libraire le 4 juillet 1818. Décédé probablement en 1820. Sa veuve est brevetée libraire en sa succession le 22 mars 1821 et exercera jusqu'à son propre décès (20 sept. 1827)

  • Nom patronymique : (Marie-) Élisabeth Martin. - Imprimeur du Roi (1820). - Épouse l'imprimeur-libraire marseillais François Brebion (1730-1818) le 26 avril 1757. À partir de 1793, pendant l'émigration de son mari, elle dirige l'imprimerie sous son nom patronymique, "Éliz(abeth) Martin". En 1811, son mari reprend la direction de l'officine. François Brebion étant décédé le 1er sept. 1818, elle est brevetée libraire le 6 fév. 1819. Se démet de son brevet de libraire le 6 nov. 1820 en faveur de sa fille (Marie-) Adelaïde (-Thérèse) Brebion, qui lui succède

  • En association avec son fils à partir de 1802

  • Variante(s) de prénom : Philippus. - Son neveu Giuseppe Carmignani (1807-1852) lui succède

  • Imprimeur. - Apprenti imprimeur à Bordeaux, il travaille ensuite comme relieur à Béziers avant d'y exercer l'imprimerie, de nov. 1774 à 1779, sous le nom de François Barbut (mort en juin 1778) puis de la veuve de celui-ci. Doit se retirer après la suppression de l'imprimerie à Béziers (1779). Établi, à partir de 1792 ou peu avant, à Bordeaux où il partage d'abord la maison du libraire Jean Ducot. Breveté imprimeur le 15 juillet 1811 (brevet renouvelé le 8 août 1816). Décédé en 1820 ou 1821. Son fils Bernard (-Marie-Toussaint) Castillon est breveté imprimeur en sa succession le 26 juin 1821

    De 1806 à 1820, travaille en association avec son fils

  • Imprimeur-libraire ; à Châlons, imprimeur du département de la Marne. - Fils de Jean-Baptiste Collignon. Reçu libraire à Metz en déc. 1785, il y exerce jusqu'en fév. 1790, date à laquelle il est admis à succéder à Nicolas Seneuze à Châlons. Après l'exécution de son père (29 mars 1794), il retourne à Metz et y reprend l'affaire paternelle, avec l'aide d'un frère puîné jusqu'en 1807. Se retire en 1820 et cède son affaire à son fils Augustin Collignon

Organisations créées en 182086 documents

Organisations ayant cessé d'exister en 18206 documents

  • Société littéraire et patriotique fondée en 1817 par un groupe d'étudiants polonais de l'Université de Vilnius. - Les autorités universitaires la dissolvent en 1820. - Elle renaît en société secrète sous le nom de Société des philarètes

  • Congrès réuni à l'initiative de Bolívar pour institutionnaliser l'indépendance du Venezuela et de la Colombie. - Proclama la création de la Grande Colombie en décembre 1819 (siège du 15-02-1819 au 20-01-1820, puis du 10 au 19-07-1820)

  • Autre(s) graphie(s) : Minerva-Press. - Imprimerie et maison d'édition. - Maison fondée en 1790 par l'éditeur londonien William Lane (1745?-1814). Spécialisée dans l'édition de romans populaires, notamment de "romans gothiques", elle publie entre autres les œuvres de Regina Maria Roche, Jane Austen ou Eliza Parsons. À partir de 1801-1802, W. Lane a pour associé Anthony King Newman(n) et ils publient sous la raison "Minerva-Press for Lane, Newman(n) and Co". Après le retrait de son fondateur en 1809, la maison d'édition est dirigée par A. K. Newman(n) et un nouvel associé, John Darling, imprimeur originaire d'Édimbourg (cf. Dorothy Blakey, "The Minerva Press 1790-1820", London, 1939). La maison d'édition et raison sociale "Minerva Press" ne perdure pas au-delà des années 1820

  • Imprimerie de la mission luthérienne de Vepery (localité aujourd'hui incluse dans Madras), mise sur pied par deux missionnaires allemands spécialistes des langues indiennes, Johann Philipp Fabricius (1711-1791) et Christian Breithaupt

Organisations ayant débuté leur activité en 18203 documents

  • Imprimeur

  • Librairie en activité à Paris à partir de 1820. Fondée par le libraire parisien Pierre Mongie (17..-1842?), dit Mongie l'aîné. Propose également des livres en lecture, d'après un catalogue imprimé de 1824. En 1830, la librairie est reprise par le fils de Pierre Mongie à l'adresse : "Librairie universelle de A. Mongie, fils de l'aîné". Ne semble plus en activité après 1833

Organisations ayant cessé leur activité en 18202 documents

  • Autre(s) graphie(s) : Minerva-Press. - Imprimerie et maison d'édition. - Maison fondée en 1790 par l'éditeur londonien William Lane (1745?-1814). Spécialisée dans l'édition de romans populaires, notamment de "romans gothiques", elle publie entre autres les œuvres de Regina Maria Roche, Jane Austen ou Eliza Parsons. À partir de 1801-1802, W. Lane a pour associé Anthony King Newman(n) et ils publient sous la raison "Minerva-Press for Lane, Newman(n) and Co". Après le retrait de son fondateur en 1809, la maison d'édition est dirigée par A. K. Newman(n) et un nouvel associé, John Darling, imprimeur originaire d'Édimbourg (cf. Dorothy Blakey, "The Minerva Press 1790-1820", London, 1939). La maison d'édition et raison sociale "Minerva Press" ne perdure pas au-delà des années 1820

  • Imprimerie de la mission luthérienne de Vepery (localité aujourd'hui incluse dans Madras), mise sur pied par deux missionnaires allemands spécialistes des langues indiennes, Johann Philipp Fabricius (1711-1791) et Christian Breithaupt

Œuvres créées en 1820180 documents

Œuvres terminées en 182027 documents

Spectacles représentés en 182020 documents

Documents publiés en 18204909 documents

  • חמשה // חומשי תורה // עם חמש מגילות // עם פירוש המלות // אשר כהנה לא הי' בשנים העוברות // וההפטרות כפי מנהג כל קהלות הקדושים // בכל תפוצות ישראל: // בזולצבאך // בבית ובדפוס זעקל בכ"ה אהרן ז"ל // בשנת תק"פ לפ"ק

    Description matérielle : f. [1], 2-196, 1-32
    Description : Note : Titre à encadrement avec marque. - Texte en carré ponctué ; gloses et commentaires en waybertaytsh, de Mosheh Saertels
    Édition : בזולצבאך [A Zultsbach] : זעקל בכ"ה אהרן [Zeqel ben Aharon] , 580 [1820/1821]
    Auteur du commentaire : Moshe ben Isachar Sertel

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44730240n]
  • Le 21 Janvier, ou Fragments pour servir à la continuation de la vie de J.-F. Boursault, publiée par lui-même en 1819 (par H.-A. Cahaisse)

    Description matérielle : In-8°
    Édition : (Paris,) : impr. de Pillet aîné , (1820)
    Auteur du texte : Henri-Alexis Cahaisse (1755-1828?)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb301841620]
  • 2eme Divertimenti pour Deux violon Deux viola et Basse

    Description matérielle : 5 parties : 33,5 x 25,5 cm
    Description : Note : Au départ de chacune des parties : "Boccherini corigé" (sic). - Transcription du quintette pour flûte ou hautbois, 2 violons, alto et violoncelle, op. 45 n° 3 (1797). - Le texte diffère sur plusieurs points de la 1re éd. : Paris : Pleyel, 1800. - Parties : violino primo (3 p.), violino secondo (3 p.), viola prima (3 p.), viola secondo (2 p.), basse (2 p.)
    Filigranes : L DE FM
    Sources : Gérard, Boccherini
    Édition : , [Entre 1820 et 1850]
    Compositeur : Luigi Boccherini (1743-1805)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39607561x]
  • "2e" Recueil arrangé en trio pour violon principal, second violon et basse (ad libitum) des contre-danses Françaises et valses du répertoire de Collinet, directeur des bals de S. A. R., Mgr le duc de Berry.... Composé par Rubner.... [2 violons en partition]

    Description matérielle : In-16, 40 p.
    Description : Note : A la couv., sign. de A. Pollet. - Les p. 2 et 3 en blanc
    Édition : Paris : Collinet , [ca 1820]
    Compositeur : Rubner (compositeur, 17..-18..)
    Auteur ou responsable intellectuel : Charles Ferdinand de Bourbon Berry (duc de, 1778-1820)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43247893s]
  • 2mes observations de M. de La Salette, relativement à son Mémoire de 1818, et à l'occasion du Rapport du bureau de la "Société des méthodes"

    Description matérielle : In-8° , II-21 p.
    Description : Note : Sur l'enseignement du chant dans les écoles
    Édition : Grenoble : impr. de L. Barnel , 1820
    Auteur du texte : Pierre-Joseph Joubert de La Salette (1743-1833)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30662032r]
  • 2nde Polonaise à quatre mains pour le piano-forte : Oeuv. 93 par Ferd Ries

    Description matérielle : 17 p. ; 22 x 33 cm
    Description : Note : Daté d'après le cotage
    Édition : Leipzig : C. F. Peters , [ca 1820]
    Compositeur : Ferdinand Ries (1784-1838)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb432328565]
  • 3 sonates pour le piano [Sonate en la majeur]

    avec accompagnement de flûte ou violon (ad libitum), [op. 10]

    Description matérielle : 13 p. : 34 cm
    Description : Note : Ancien fonds. - Daté d'après le Dictionnaire des éditeurs de musique français / A. Devriès, F. Lesure, 1988
    Édition : Paris : S. Richault , [1820]
    Compositeur : Jan Ladislav Dussek (1760-1812)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb396321617]
  • 48 Préludes et fugues dans tous les tons majeurs et mineurs pour le piano forte : [Das Wohltemperierte Klavier BWV 846-893] composés par Jean Sebastien Bach

    Description matérielle : 2 vol. (97, 83 p.), 26 x 35 cm
    Description : Note : Daté d'après l'adresse bibliogr. et Devriès/Lesure, Dictionnaire des éditeurs de musique français, II. - Annotations manuscrites pour l'exécution
    Édition : Paris : H. Lemoine , [ca 1820]
    Auteur du texte : Johann Sebastian Bach (1685-1750)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb428267467]
  • Les 7 Sacremens.

    [estampe], Die sieben Sacramente.

    Description matérielle : 1 est. : gravure sur bois en coul. ; 61,5 x 38,5 cm (f.)
    Description : Technique de l'image : estampe. - gravure sur bois. - couleurs (impression). - bois
    Note : Légende en français et en allemand
    Sources : Almanachs, bibliothèque bleue, imagerie : une famille d'éditeurs de la France de l'Est, les frères Deckherr de Montbéliard / par Dominique Lerch. Montbéliard : Bulletin de la Société d'émulation de Montbéliard, 1990
    Édition : , [entre 1820 et 1838]
    Graveur : Jean-Charles Boulay (1799-18..)
    Éditeur commercial : Frères Deckherr

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43629700f]
  • [9 Profils transversaux de la Péninsule Scandinave]

    Description matérielle : 1 flle : 355 x 520
    Description : Note : N° 1. Altengaard-Tornea ; N° 2. Saltenfjord-Lulea ; N° 3. Trondhiem-Bottniska Havet ; N° 4. Trondhiem-Fredric-Stad ; N° 5. Romsdalshorn-Frederikstad ; N° 6. Trondhiem-Jerfsö-Bottniska Hafvet ; N° 7. Trondhiem-Elfkarleby ; N° 8. Sande-Skiensfjord ; N° 9. Varberg-Söderköping. - Vers 1820
    Échelle : 15 Svenska Mil [=Om. 093 ; 1:1 600 000 environ]
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , [ca 1820]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40620404d]

Citer la page

  • Permalien :

Télécharger les données