Roland Mesnier

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Note :
Chef pâtissier retraité
ISNI :ISNI 0000 0000 3832 3092

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Sucré d'État

    mémoires d'un pâtissier français de la Maison-Blanche

    Éd. illustrée
    Description matérielle : 1 vol. (439 p.-[8] p. de pl.)
    Description : Note : En appendice, choix de recettes culinaires
    Édition : Paris : J'ai lu , impr. 2006
    Contributeur : Christian Malard

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb409324367]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Sucré d'État : mémoires d'un pâtissier français de la Maison-Blanche / Roland Mesnier, impr. 2006

Biographie Wikipedia

  • Roland Mesnier, né le 8 juillet 1944 à Bonnay (Doubs), est un chef cuisinier et écrivain culinaire franco-américain. De 1979 à 2004, il a été chef pâtissier à la Maison Blanche au service du Président des États-Unis, de Jimmy Carter à George W. Bush.Roland Mesnier a commencé sa carrière de grand pâtissier à 14 ans.Ces parents ont eu l’idée de lui faire passer des vacances scolaires chez son frère Jean qui était chef pâtissier. Roland Mesnier a rencontré sa vocation chez son frère Jean un jour d’été 1956. La première année de son apprentissage a été plutôt difficile. Il débute à Besançon le 8 juillet 1958, à la pâtisserie Maurivard. Il fait la plonge, nettoie les vitres du magasin, fait les courses et ramène les filles de Madame Maurivard de l’école, alors qu’il n’a que 14 ans. Trois ans plus tard il passe son C.A.P. En 1961, il quitte ses patrons, très fiers de lui, pour aller travailler à la pâtisserie Béligat. Au bout de six mois, il décide d’aller à Paris pour apprendre tout ce qu’il lui reste à découvrir. Il est embauché au restaurant pâtisserie La Régence où il ne se plaît pas.En août 1962, il décide alors d’aller chercher du travail en Allemagne à Hanovre. Il est engagé à la pâtisserie de l’Opéra, Opern Konditorei, la meilleure de Hanovre.En 1963, il va travailler à Hambourg dans la pâtisserie Kranke Konditorei en tant que commis pâtissier.Le 7 mars 1964 il débarque à Folkestone en Angleterre, arrive à Londres et trouve du travail dans l’hôtel restaurant Le Savoy. N’ayant pu être engagé immédiatement, faute d'un visa de travail, il rentre en France. Le maire le contacte alors afin qu'il effectue son service militaire. Il demande au Savoy de l'aider à surseoir à son embauche durant une année, ce qui est accepté. Son service militaire est enfin terminé ; et le 1er janvier 1965, il retourne au Savoy. Au printemps 1967, il reçoit une lettre d’un hôtel restaurant des Bermudes disant être à la recherche d’un chef pâtissier. Roland Mesnier accepte l'offre, mais le patron le jugeant trop jeune pour un tel poste, propose de l'engager en tant que sous-chef. Roland Mesnier refuse alors la proposition. On lui répond : « OK, on vous embauche comme chef pâtissier et vous serez quelques mois à l’essai ». Et finalement, il est resté à l’hôtel Princess aux Bermudes pendant plusieurs années. Puis il repart pour Paris et travaille à l’hôtel restaurant « George-V ».Le 1er avril 1976, Roland Mesnier part pour les États-Unis, en Virginie, engagé par l’hôtel restaurant Homestead. Trois ans plus tard, il a un entretien avec Rosalynn Carter, épouse du Président des États-Unis, qui cherchait un pâtissier pour la Maison Blanche. Madame Carter veut voir Roland Mesnier commencer le plus tôt possible. Le 1er février 1980, celui-ci arrive à la Maison Blanche en tant que chef pâtissier. Il servira cinq présidents des États-Unis successifs : Jimmy Carter, Ronald Reagan, George Bush père, Bill Clinton et George W. Bush.

Pages équivalentes