Pierre Lagaillarde (1931-2014)

Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Courbevoie (Hauts-de-Seine), 15-05-1931
Mort :17-08-2014
Note :
Avocat et homme politique. - Député d'Alger (en 1958). - Cofondateur de l'OAS, Organisation de l'armée secrète en 1961
ISNI :ISNI 0000 0003 6031 6464

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • On a triché avec l'honneur

    texte intégral de l'interrogatoire et de la plaidoirie des audiences des 15 et 16 novembre 1960 du procès des Barricades

    Description matérielle : 205 p.
    Édition : Paris : la Table ronde , 1960

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33068820s]

Auteur ou responsable intellectuel4 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Pierre Lagaillarde (1931-2014)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : On a triché avec l'honneur / Pierre Lagaillarde, 1960
  • Ouvrages de reference : Wikipédia (2014-08-21)
    GDEL
    Mémoire écrite de l'Algérie depuis 1950 / Jeanine de La Hogue, Simone Nerbonne, 1992
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. 1960-1969

Biographie Wikipedia

  • Pierre Lagaillarde, né le 15 mai 1931 à Courbevoie (France) et mort le 17 août 2014 à Auch (Gers), est un ancien avocat et député (sans étiquette) du département d'Alger, activiste nationaliste et anti-indépendantiste partisan de l'Algérie française pendant la guerre d'Algérie (1954-1962).Il est l'instigateur d'insurrections révolutionnaires à Alger que sont d'une part le coup du 13 mai 1958 qui aboutit à la chute de la IVe République et d'autre part la semaine des barricades en janvier 1960 qui le mène à son arrestation. Il est par ailleurs le cofondateur (avec Jean-Jacques Susini) de l'OAS en exil clandestin à Madrid en décembre de la même année.Condamné par contumace pour rébellion contre l'État à la suite de l'affaire des barricades, il bénéficie de la loi d'amnistie générale en 1968 et s'installe à Alicante sur la côte espagnole. À l'époque s'y est établie une importante communauté de Pieds-Noirs exilés, par suite aux vagues de rapatriements des Français d'Algérie correspondant aux accords de cessez-le-feu et à l'imminence de l'indépendance algérienne entre mars et juillet 1962.

Pages équivalentes