Roger de Mortimer (comte de March, 1287-1330)

Image non encore disponible
Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :25-04-1287
Mort :1330
Note :
8ème baron de Wigmore et 1er comte de March
Autres formes du nom :Roger de Mortimer March (comte de, 1287-1330)
Roger de Mortimer Wigmore (baron de, 1287-1330)
Rogerus de Mortuo Mari (1287-1330) (latin)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 5186 0386

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Roger de Mortimer (comte de March; 1287-1330)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Bibliogr., GB (CD), 1996-2004 / 01

Autres formes du nom

  • Roger de Mortimer March (comte de, 1287-1330)
  • Roger de Mortimer Wigmore (baron de, 1287-1330)
  • Rogerus de Mortuo Mari (1287-1330) (latin)
  • Roger de Mortemer (1287-1330) (français)

Biographie Wikipedia

  • Roger V Mortimer (avril ou mai 1287 – 29 novembre 1330), 3e baron Mortimer de Wigmore, puis 1er comte de March, fut un important et puissant seigneur anglais des marches galloises, qui acquiert de nombreux domaine au pays de Galles et en Irlande par son avantageux mariage avec Jeanne de Geneville (ou Joinville, en France), baronne Geneville. En novembre 1316, il est nommé Lord lieutenant d’Irlande. En 1322, il est emprisonné à la Tour de Londres, pour avoir conduit la révolte des seigneurs des Marches contre le roi Édouard II. Il parvint à s’enfuir en France, où il est rejoint par l’épouse d’Édouard II, Isabelle de France, qui devint sa maîtresse. Les deux amants mènent une invasion victorieuse de l’Angleterre et renversent Édouard. Mortimer sera plus tard accusé d'avoir assassiné l'ancien souverain au château de Berkeley. Durant trois ans, Mortimer gouverne de facto l’Angleterre avant d’être lui-même renversé par le jeune Édouard III, fils d’Isabelle et du roi défunt. Accusé d’avoir usurpé le pouvoir royal, Mortimer est condamné à être pendu au gibet de Tyburn.

Pages équivalentes